Comment les départements sous surveillance renforcée accueillent-ils les annonces de Macron ?

par LCI

  • info

En Haute-Savoie, les sorties se feront dès samedi à 19H sous surveillance. Le département, comme tout le reste du pays, va être reconfiné. Un tour de vis national qui ne plaît pas à tout le monde. "Ça suffit ! On l'a fait l'année dernière et on en est encore au même point cette année. Tandis que d'autres comprennent les mesures : "je ne pense pas que ça soit injuste si c'est pour sauver des vies".Au bord du lac d'Annecy, certains préfèrent prendre les nouvelles restrictions avec philosophie. "Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour nous. On est dans un cadre plutôt privilégié à Annecy. On prend notre mal en patience, puis on courra autour du lac dans les 10 km", dit un joggeur.Plus au Sud à Marseille, beaucoup profitaient du soleil sur le vieux port en fin de journée, parfois sans trop se soucier des distances sanitaires. Un esprit rebelle qui ne devrait pas disparaître avec le reconfinement d'après ces deux amis que nous avons interrogés."Ça ne va pas changer grand chose, les gens vont continuer à sortir. Il faut refaire un confinement comme le premier".Parmi les Marseillais, il y a donc ceux qui estiment qu'il faudrait durcir encore les règles. "Le confinement n'est pas assez strict, ils auraient dû serrer un peu plus. Il vaut mieux peut-être confiner une bonne fois pour toutes, parce que là, c'est fatiguant", disent-ils.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.