Comment expliquer les délais d’attente pour homologuer les tests ?

par LCI

  • info

Cela fait déjà quatre mois que le test salivaire EasyCov, développé par le CNRS et le CHU de Montpellier est prêt. Un test qui présente trois avantages : simplicité du prélèvement, résultat rapide en 40 minutes et fiabilité validée par une étude clinique.Les autorités tardent à valider son autorisation de mise sur le marché français alors que 150 000 de ces tests ont déjà été vendus dans le monde. Ceux-ci pourront pourtant être la solution pour mener à bien une stratégie de dépistage massive et ainsi désengorger les laboratoires de villes. En effet, jusqu'ici, le "tester, tracer, isoler" est uniquement basé sur les tests PCR pratiqués dans ces établissements. Les autres tests rapides souffriraient selon le sénateur Bernard Jomier, qui est également rapporteur de la Commission d'enquête parlementaire sur la gestion du Covid-19, des lenteurs administratives françaises. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 19/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 19 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.