Comment Emmanuel Macron a-t-il pris sa décision ? Les explications d’Adrien Gindre

par LCI

  • info

Selon Adrien Gindre, chef du service politique du groupe TF1, "il y a une part d'échec ce soir. Le président lui-même l'a dit lorsqu'il pointe que les mesures prises ont eu de premiers effets mais trop limités. Alors, il a trouvé une justification : "une nouvelle donne". L'Élysée a même écrit à l'écran "nouvelle épidémie". Il s'agit du variant anglais, qui s'est encore diffusé sur le territoire et qui a changé les profils en réanimation. Emmanuel Macron a martelé tout à l'heure : 44% des patients en réanimation ont moins de 65 ans", explique-t-il."Cela conduit à recourir à cette fermeture des écoles qu'il voulait à tout prix éviter. Mais il n'a toujours pas prononcé le mot de confinement. Pour lui, on est bien dans une extension territoriale de ce qui existait déjà. Il y a tout de même ce soir encore un pari. Il faut que la mobilisation réanimation fonctionne, que l'accélération de la vaccination fonctionne, et que nous tous écoutions le chef de l'État. Puisqu'il nous a appelés tout à l'heure à chacun de fournir un effort supplémentaire. Faute de quoi, il lui faudra reprendre la parole pour durcir encore fois", poursuit-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.