Collections : la crise des saisons

par euronews (en français)

C’est sous le soleil que le numéro deux mondial du prêt-à porter, H&M a inauguré sa nouvelle boutique à Budapest. Anecdotique ? Moins qu’il n’y paraît, comme nous l’explique notre correspondante en Hongrie, Beatrix Asboth : “Depuis quelques années, les géants du prêt-à-porter mentionnent de plus en plus souvent l’impact négatif d’une météo extrême sur leurs ventes. En 2014, une étude britannique a démontré que la météo affecte la méthode d’achat et l’humeur des consommateurs ainsi que les produits qu’ils choisissent.“

Casser les prix

Le géant suédois le sait bien, lui dont les ventes en avril ont souffert d’un printemps particulièrement froid. Les tenues dites de printemps n’ont donc pas trouvé preneur.

Mais comment s’adapter à une météo capricieuse ? Réponse du directeur régional d’H&M, Ralf Wein : “A court terme, la seule réaction possible à ces effets météo négatifs est de baisser les prix. Sur le long terme, peut-être nous faut-il développer plus de collections de mi-saison

Vos réactions doivent respecter nos CGU.