Cinq déclarations climatosceptiques d'hommes politiques à l’étranger

par Libé Zap

Donald Trump est à la politique ce que Philippe Verdier est à la météo : un climatosceptique. Le candidat républicain à la présidentielle américaine n’a cessé durant sa campagne de remettre en cause l’existence du réchauffement climatique. Mais il n’est pas le seul homme politique à refuser d’admettre les dangers du changement climatique. Le tout aussi excentrique Nigel Farage (Ukip), le Républicain américain Ben Carson ou encore l’ancien Premier ministre australien Tony Abbott ont tous affirmé ces dernières années leur opposition à mener une action contre le réchauffement climatique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.