Charlie Hebdo, 2 ans après: "On est scrutés à la loupe"

par BFMTV

Deux ans après les attentats de janvier 2015, la rédaction de Charlie Hebdo confie sa déception et sa colère, dans le dernier numéro. Le journal, toujours debout, reste à l'équilibre grâce à 50.000 ventes en moyenne par numéro, mais son rédacteur en chef dénonce "une pression supplémentaire" sur l'équipe, qui se sent scrutée "à la loupe". Après le traumatisme, le journal a croulé sous les dons, provoquant des tensions. Certains ont quitté la rédaction, qui doit aujourd'hui vivre avec la menace, toujours permanente.

 
1 commentaire - Charlie Hebdo, 2 ans après: "On est scrutés à la loupe"
  • Mon fils est mort assassiné à la même époque ,mais j'ai donnée des dons ,et me suis engagée à acheter Charlie hebdo .Ils se battent pour l'argent eux au moins on était indemnisé..Depuis nous n'avons pas été indemnisés car assassinat de droit commun même pas les moyens ,de donner une sépulture décente à mon fils pauvre victime innocente d'un couple sdf,il nous laisse 4 petits ,mais on reste digne nous.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]