CharlElie Couture chante «Annie, ma tite amie» au Parisien

par Le Parisien

CharlElie Couture est français. Et un peu aussi américain. Résident new-yorkais, toujours parisien. Un pied ici, un pied là-bas. Une double culture, souvent entendue dans ses disques mais qui habite complètement le dernier, «Lafayette», inspiré par la Louisiane et le Bayou. C'est là qu'il s'est installé, dans le Dockside Studio à Lafayette. Pour cela, CharlElie Couture s'est entouré de musiciens locaux et d'instruments typiques : accordéon, mandoline, fiddle, washboard, harmonica, saxophone, trompette, tuba que l'on entend dans ses 13 nouvelles chansons, en français et en anglais, à la fois surprenantes et évidentes, au vu de son parcours. En prime, il reçoit la visite, sur deux titres, du chanteur américain Zachary Richard, né à Lafayette et auteur du mythique «Travailler c'est trop dur». CharlElie, lui, a bien bossé sur ce nouvel album qu'il est venu présenter en live dans les locaux du «Parisien - Aujourd'hui En France», ce mercredi, au coeur de la rédaction.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.