Ces soignants complètement oubliés par le Ségur de la Santé

par LCI

  • info

Marie-Helène Petitdemange est aide-soignante, salariée de l'hôpital de Lannemezan, mais qui exerce exclusivement à domicile. Travaillant toujours en musique, elle précise que son objectif est de permettre aux patients de rester chez eux dans les meilleures conditions. Quant à Nicole et Léa, elles sont à la fois infirmières et éducatrices au foyer d'accueil médicalisé de l'hôpital. Leur mission regroupe les soins et le soutien psychologique des malades. Comme Marie-Hélène, elles font partie d'un service médico-social et pour cette raison elles ont été exclues du Ségur de la santé. Elles déplorent l'injustice et le manque de reconnaissance. Cet accord leur aurait pourtant permis une augmentation de 183 euros. Une revalorisation accordée à d'autres personnels soignants ayant reçu la même formation et exerçant le même métier. A l'hôpital de Lannemezan, 147 soignants sont dans le même cas. Un oubli qui risque d'avoir des répercussions à l'avenir, notamment en termes de recrutement. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 20/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 20 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.