Ce que Joe Biden veut changer pour l'Amérique

par LCI

  • info

Il porte toujours le masque sur son visage. Des meetings clairsemés pendant la campagne pour protéger ses électeurs, Joe Biden a toujours mis la Covid-19 au centre de ses préoccupations. La lutte contre la pandémie sera donc la priorité des priorités du futur président. Alors que la maladie contamine plus de 100 000 Américains chaque jour, il veut mettre en place une loi d'envergure, masque obligatoire dans les transports, campagne de test. Il s'engagera aussi fortement sur le terrain du vaccin. Toujours dans le domaine de la santé, Joe Biden veut préserver l'Obamacare, l'assurance-maladie élargie au plus grand nombre, système que Donald Trump voulait supprimer.La politique étrangère est un autre sujet de rupture avec son prédécesseur. Le démocrate veut en finir avec les tweets parfois assassins de Donald Trump, restaurer le leadership américain et apaiser les tensions avec la Chine notamment ou avec l'Europe. La diplomatie, le président élu connaît grâce à ses 8 années de vice-présidence au côté de Barack Obama. Elles lui seront précieuses pour réchauffer les relations avec ses alliés de l'Otan. En matière commerciale, pas sûre que l'America first, l'Amérique d'abord de Donald Trump, ne sera plus qu'un mauvais souvenir pour les Européens. Durant la campagne, Joe Biden a attaqué son adversaire républicain sur son propre terrain, en lançant l'idée d'un plan Made in America, fabriqué aux États-Unis. Il souhaite consacrer 400 milliards de dollars aux achats de produits américains par le gouvernement fédéral. Les viticulteurs français espèrent que l'arrivée de Joe Biden signifiera la fin du droit de douane de 25% sur les vins importés en bouteille aux Etats-Unis. La décision sur l'environnement pourrait avoir des conséquences à l'échelle de la planète. Convaincu de la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique, Joe Biden souhaite revenir au plus tôt aux accords de Paris. Ce serait même l'une de ses premières actions à son arrivée au pouvoir, avec un objectif, le développement de l'éolien.Sur les sujets de société, Joe Biden se montre plus progressiste. Plus favorable que son prédécesseur au droit à l'avortement, il n'hésitera pas sur ce sujet à s'opposer à certains Etats qui veulent en réduire l'accès. Afin de lutter contre le racisme, institutionnalisé selon lui, le nouveau président souhaite réduire le taux d'incarcération des noirs. Il joue aussi sur les symboles en ayant choisi Kamala Harris, comme vice-présidente.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.