Ce lieutenant raconte comment des gendarmes ont évacué leurs armes pour éviter qu'elles ne tombent entre les mains de gilets jaunes

par BFMTV

C’est un épisode méconnu des événements du 1er décembre dernier. Vers 21h30, des manifestants mettent le feu au péage de Narbonne, situé juste à côté d’un peloton autoroutier de gendarmerie. Le lieutenant Soual raconte pour la première fois comment il a dû abandonner les locaux avec ses hommes et évacuer les armes pour éviter qu’elles tombent aux mains de gilets jaunes. Extrait d'un long format de BFMTV à retrouver en intégralité lundi 8 avril à 20h40.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.