Cameron réagit après la publication de la photo d'Aylan Kurdi

par euronews (en français)

La photo du petit Syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage de Turquie n’a pas fait que susciter l‘émotion internationale, elle a aussi eu un impact politique. Jeudi, David Cameron, critiqué pour son manque d’implication dans la crise des migrants a assuré que le Royaume-Uni se sentait concerné. La veille il avait pourtant jugé que le plus important était d’apporter “la paix et la stabilité aux régions en guerre” plutôt que de prendre en charge “de plus en plus de réfugiés”.

“Nous accueillons déjà des milliers de migrants et nous accueillerons encore des milliers de migrants… nous surveillons les chiffres des arrivées et il nous pouvons toujours en faire davantage mais il n’existe pas de solution simple pour l’accueil des migrants. Nous devons trouver une solution globale qui puisse résoudre tous les aspects du problème”.

De nombreuses ONG, comme Save the Children, se battent au quotidien pour défendre le droit d’asile des réfugiés syriens et faire changer le discours des po

Vos réactions doivent respecter nos CGU.