Bernard Tapie : "Le combat contre le cancer conditionne votre existence et le bien-vivre de ceux qui vous entourent"

par LCI

  • info

Bernard Tapie a évoqué brièvement le cambriolage extrêmement violent dont lui et sa femme ont été victimes à leur domicile de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) dans la nuit du 3 au 4 avril dernier. "Je n'avais rien fait pour mériter ça", a déclaré l'ex-homme politique, âgé de 78 ans et atteint d'un cancer. Il a été ligoté et frappé pendant 45 minutes cette nuit-là par des ravisseurs à la recherche d'un coffre-fort qui n'existait pas. Les quatre individus avaient fini par prendre la fuite avec des bijoux. "La seule façon d'arriver à passer au-dessus de cet événement, c'est surtout de ne pas en faire un souvenir". "Et dans ce que j'ai vu, la seule chose que je veux me permettre de dire, c'est qu'il y avait une haine dans leur façon de parler. Ce n'était pas : "tais-toi !, mais "ta gueule !". On sentait qu'on était quelqu'un à abattre".L'homme d'affaires a surtout évoqué son combat contre le cancer qui le ronge depuis plus de trois ans. "Je suis dans une drôle d'épreuve : j'ai l'œsophage, les reins, les poumons, l'estomac et maintenant le cerveau. La part de la niaque est le reflet de tous les combats qu'on mène. J'essaie d'être heureux dans la vie et de rendre heureux ceux qui vivent avec moi", a-t-il débuté la voix à peine audible. "Il faut que chacun trouve le mobile de son combat, celui qui est universel, c'est d'arrêter de faire souffrir ceux qui sont autour de nous. Eux aussi souffrent. On n'a pas à se vanter de trouver le courage. Il est à la portée de tout le monde, d'autant plus qu'aujourd'hui, la science va à une vitesse incroyable. Il faut se battre !" Retrouvez l'intégralité de son interview dans la vidéo ci-dessus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.