Bac en présentiel pour les établissements hors contrat : une injustice ?

par LCI

  • info

Amandine passera son baccalauréat en présentiel. Ses parents tentent de la rassurer. Elle s'attendait à être évaluée en contrôle continu comme les autres lycéens et comme ce fut le cas pour tout le monde l'an dernier. "Rien que d'y penser, je panique", confie-t-elle.Une dizaine d'épreuves seront à passer à l'écrit, et elle le vit comme une injustice, du fait qu'elle soit en terminale dans un lycée hors contrat. Un choix qui s'est imposé en raison de sa phobie scolaire. En effet, impossible pour elle de mettre un pied en classe après avoir été harcelée. Dans le même cas, Maxence, qui est autiste Asperger, passera également son bac en présentiel. Sa détresse est partagée par ses parents.Issus de lycées hors contrat ou étant candidats libres, près de 4 000 étudiants sont concernés. Pour le ministère, la raison est claire : "Ces élèves n'ont pas de livret scolaire homologué. Il n'est donc pas possible de connaître leur niveau réel sans passer les épreuves de terminale". Plus de 200 familles ont saisi le Conseil d'Etat pour demander l'annulation des examens écrits, un recours rejeté. Les premières épreuves sont programmées le 19 mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.