Aya Nakamura se livre à l'occasion de la sortie de son nouvel album

par Public

  • info

La chanteuse française la plus écoutée au monde prend ce confinement avec légèreté malgré les annulations de dates.« Le destin, c’est le destin. Je ne vais pas faire une dépression parce que je n’ai pas chanté Coachella. Rien n’arrive par hasard. Je garde du recul, c’est important surtout dans la musique », avoue-t-elle.Maman d’une petite fille de 4 ans, Aïcha, la chanteuse a également évoqué sa relation avec sa propre mère.« Si je pète les plombs, ne vous inquiétez pas, ma mère sera là pour me remettre les idées en place. Je suis sa fille, je reste sa fille quoiqu’il m’arrive. Les liens du sang, c’est trop la base ».Malgré son emploi du temps très chargé, Aya Nakamura continue de vivre une vie simple en allant, par exemple, chercher sa fille tous les jours à l’école.Respect ! La rédaction.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.