AVC: "Le vrai danger ne prévient pas toujours : la prise de pouls, un geste simple qui peut sauver une vie"

par morandini

L'Accident Vasculaire Cérébral consiste en une perte soudaine et rapide d'une ou de plusieurs fonction(s) cérébrale(s), dûe à un problème de circulation du sang au niveau du cerveau. Il peut être provoqué par la présence d'un caillot ou d'une hémorragie.
Il existe 2 grandes catégories d'AVC :
L'infarctus cérébral ou AVC ischémique survient lorsqu'un vaisseau sanguin situé dans le cerveau se bouche (à cause d'un caillot par exemple) et ne peut plus oxygéner le cerveau.
L'hémorragie cérébrale ou AVC hémorragique survient lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt et provoque un saignement dans le cerveau.
Selon les zones du cerveau touchées, les séquelles de l'AVC peuvent concerner une ou plusieurs fonction(s) cérébrale(s)2 : la mobilité, le langage, la vision, le comportement...
Le pronostic d'un AVC dépend de la rapidité de sa prise en charge. Dans certains cas, les conséquences peuvent être irréversibles et même provoquer le décès ; dans d'autres cas, si l'AVC a été pris en charge rapidement, il est possible de récupérer.
Un geste simple - prendre son pouls - peut aider à se protéger d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en repérant un facteur de risque important mais peu connu, l'arythmie cardiaque, rappellent des associations de patients.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.