Au cœur d'un hôpital qui déprogramme des opérations pour libérer des places en réanimation

par LCI

  • info

À l'hôpital d'Angers, six personnels soignants ont aidé un patient Covid à mieux respirer. Dans l'établissement, on vit la crise sanitaire plus intensément que la première vague. D'ici quelques jours, les lits en réanimation vont doubler. Compte tenu de l'avancée de l'épidémie de Covid-19, la salle de réveil se transformera en service réanimation jeudi. Une pharmacie éphémère est également installée à proximité de ce dernier. Les dossiers des nouveaux patients sont par ailleurs rangés dans des chariots. L'hôpital d'Angers continue à former son personnel pour faire face à l'épidémie. Lors des visites médicales, ils sont près d'une dizaine à suivre les observations du médecin de réanimation. À l'heure actuelle, deux étudiants n'ont plus cours à l'école d'infirmière pour épauler les aides-soignantes. À chaque lit ouvert, il faut plus de personnels qualifiés en réanimation. Dans le CHU, le pic d'hospitalisation de la première vague a déjà été dépassé. Les équipes, elles, sont inquiètes mais prêtes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.