Au Burkina Faso, le président et son Premier ministre séquestrés par l'armée

par euronews-fr

Au Burkina Faso, tous les ingrédients d’un coup d’Etat sont réunis. Le président intérimaire Michel Kafando et son Premier ministre Isaac Zida sont pris en otage à Ouagadougou. A moins d’un mois d‘élections présidentielle et législatives, des membres de la garde présidentielle ont fait irruption lors d’un Conseil des ministres. Ce sont des fidèles de Blaise Compaoré, l’ex-président chassé par la rue en octobre 2014. Un an après cette période de crise c’est donc à nouveau l’incertitude. Des coups de feu ont été tirés par des soldats aux abords du palais présidentiel, pour disperser des centaines de manifestants. Des médias étaient fermés ce soir. Beaucoup y voient la signature de Blaise Compaoré, qui a dirigé le Burkina Faso pendant 27 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.