Attentats du 13 novembre : ils ont sauvé des vies au Bataclan

par LCI

  • info

C'est l'histoire d'un héros, resté dans l'ombre depuis cinq ans. Greg est policier depuis treize ans. Ce soir-là, il prenait son service à 18 heures 30. "C'était une journée qui semblait lambda, jusqu'à un moment où les premières explosions au Stade de France arrivent", nous raconte-t-il. Il décide, avec son chef d'y aller, mais au même moment, Paris bascule dans l'horreur. À 21 heures 50, les deux policiers ne sont qu'à quelques pas du Bataclan lorsqu'ils reçoivent un appel radio sur une attaque en cours dans la salle de spectacle. Trois minutes plus tard, ils sont sur place, sans savoir ce qui les attend. "On rentre. Et là, c'est compliqué. Y'a des corps de partout, enchevêtrés les uns sur les autres. On voit sur scène un individu, avec une kalach à la main, en train de viser un autre individu sur la scène. Sans parler, on engage le tir. Le terroriste tombe". Ils viennent d'abattre l'un des trois assaillants du Bataclan. Si ces policiers ont sauvé une dizaine de vies, les unités d'élite, la BRI et le RAID ont ensuite lancé l'assaut. Ils se disent aujourd'hui marqués à vie par cette soirée et gardent en eux la mémoire des 130 victimes du 13 novembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.