Attentats du 13 Novembre : cinq ans après, une rescapée du Bataclan témoigne

par LCI

  • info

Le soir du 13 novembre 2015, Fanny était au Bataclan avec son compagnon. Ce dernier a été blessé. Depuis, elle a repris sa vie, mais elle n'a rien oublié. Fanny nous confie qu'après ce drame, elle a fait une dépression. Elle n'avait carrément plus envie de rien. "C'est une espèce de refus de vivre", a-t-elle confessé. Et aujourd'hui, elle vit encore avec la culpabilité du survivant. Elle s'en veut d'être vivante alors qu'il y a des personnes et des familles endeuillées quelque part.Ce qui l'a aidé à tenir, c'est l'écriture. Grâce à cette dernière, Fanny a pu exorciser et faire sortir toute cette horreur qu'elle ressent. Ses proches, qui ont été très présents durant cette épreuve, l'ont également beaucoup soutenu. Sur le coup, elle avait tendance à les rejeter un peu par sentiment de peur. Mais quelque part, la force qu'ils lui transmettaient, par le biais d'une présence, d'un sourie ou encore d'un message, l'ont porté pour passer au-dessus de la vague.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.