Attentat de Rambouillet : ce que l'on sait de l'assaillant

par LCI

  • info

En 48 heures seulement, les enquêteurs ont réussi à percer une grande partie du mystère Jamel Gorchane. Les policiers antiterroristes sont formels : le Tunisien de 36 ans était ultra déterminé, prêt à mourir en martyre au nom d'un islam radical dont il se disait soudainement comme habité."L'agresseur avait immédiatement, avant de passer à l'acte, consulté des vidéos de chants religieux glorifiant le martyre et le jihad. Un coran a été enfin saisi dans le scooter garé à proximité, et un tapis de prière dans le sac", a rapporté Jean-François Ricard, procureur de la République antiterroriste.Il est cependant impossible de comprendre pourquoi le chauffeur-livreur la policière mère de famille. L'assaillant n'a pas laissé de testament ou de lettre d'allégeance. Seule certitude, ses proches le décrivent comme devenu récemment quasi dépressif, déchiré entre ses racines tunisiennes d'un côté et de l'autre une France qu'il trouvait soudainement mécréante."Son père a souligné que son fils avait adopté une pratique rigoureuse de l'Islam. D'un autre côté, il a également mentionné différents troubles de comportement, qu'il avait pu remarquer chez son fils au début de l'année. À ce stade de l'enquête, il semble que son état n'a nécessité ni hospitalisation, ni traitement", a détaillé Jean-François Ricard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.