Attaque : émotion et fermeté de Macron

par LCI

  • info

Un professeur d'histoire-géographie a été décapité vendredi en pleine rue à Conflans-Sainte-Honorine. "C'est un attentat islamiste caractérisé", a dénoncé Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat a d'ailleurs été très ferme et très tendu aussi bien dans la gestuelle que dans les mots à ce sujet. Selon notre éditorialiste, les politiques ne font que "parler", mais derrière, il n'y a aucune action. "En réalité, on a l'air d'être surpris que des actes comme cela puissent être commis, alors qu'on sait très bien que ça va survenir", a-t-il ajouté. Que faut-il donc faire pour éviter ce genre de scénario ?Ce samedi 17 octobre 2020, Olivier Mazerolle, dans sa chronique "L'édito", s'est intéressé aux problèmes qu'il faudra résoudre pour éviter des attentats islamistes. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 17/10/2020 présentée par Anne-Chloé Bottet, sur LCI.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.