Attaque de Rambouillet : Procureur : "L'agresseur a écouté des chants religieux avant d'attaquer la policière et a crié "Allah Akbar" en portant deux coups de couteau, un l'abdomen et un à la gorge"

par morandini

Jean-François Ricard, procureur de la République antiterroriste a tenu une conférence de presse pour faire un point précis sur l'attaque de Rambouillet : "Permettez-moi d'exprimer mes plus sincères pensées aux proches de la victime, et plus largement aux forces de l'ordre de notre pays. Avant de passer à l'acte, l'assaillant a consulté sur son téléphone portable des vidéos de chants religieux glorifiant les martyrs et le jihad. A 14h19, il arrive devant le commissariat de police.

L'auteur des faits s'est rapidement engouffré derrière la victime. Il l'a alors enserrée avec un bras et plaqué contre la vitre du sas tout en lui portant deux coups de couteau, l'un à l'abdomen, l'autre à la gorge. L'assaillant a crié "Allah Akbar".

Jamel Gorchene souffrait de "troubles du comportement" et s'était rapproché d'un "islam rigoriste", selon les déclarations de son père. Mais son état n'a nécessité "ni hospitalisation ni traitement"

Les gardes à vue concernent des personnes de son entourage, dont celle de son père, et doivent permettre aux enquêteurs de cerner le profil de l'assaillant.

Le procureur de la République antiterroriste a indiqué, dimanche matin, qu'une 5e personne avait été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort de cette fonctionnaire de police des Yvelines

De son côté, la Tunisie "condamne énergiquement" l'attaque perpétrée vendredi par un de ses ressortissants dans un commissariat de Rambouillet, près de Paris, qui a coûté la vie à une fonctionnaire de police, selon un communiqué de l'ambassade de Tunisie en France transmis dimanche à l'AFP. "En ces tristes circonstances, l'ambassade tient à exprimer son entière solidarité et sa compassion avec le gouvernement et le peuple français amis", affirme le communiqué.

La Tunisie présente "ses sincères condoléances à la famille et proches de la victime" âgée de 49 ans, tuée de deux coups de couteau dans l'entrée du commissariat de Rambouillet par Jamel Gorchene, un Tunisien de 36 ans, qui a ensuite été abattu par un policier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.