Arrageois : le combat pour l'inclusion d'un enfant « différent »

par La Voix du Nord

  • info

Louis, un garçon de 9 ans victime de troubles envahissants du développement d’origine neurologique, n’a pas pu faire sa rentrée en CM1 à l’école Sengor à Achicourt (près d'Arras) pour une demi-journée de classe par semaine, en parallèle à sa prise en charge dans des structures spécialisées. Ses parents dénoncent le manque de soutien, et de moyens, de l’école de la République.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.