Après le confinement, un brin d'ensauvagement dans les parcs et jardins parisiens

par afp

"Ça serait beau que toute la ville soit aussi un petit peu plus sauvage" : après le confinement, certains parcs et jardins de Paris, comme dans d'autres villes, ont fait le choix de ne pas tondre quelques parcelles d'herbes hautes et de fleurs sauvages pour favoriser la biodiversité. En mal de nature, des visiteurs apprécient.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.