Anti-vaccins: le gouvernement hausse le ton

par BFMTV

Alors que plus de 110.000 personnes ont défilé dans différentes villes de France samedi, certains manifestants ont profité de ces cortèges pour diffuser des messages comparant la politique sanitaire actuelle au nazisme. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a répondu à ces banderoles et ces pancartes, les qualifiants de "frange capricieuse et défaitiste, qui se satisferait bien de rester dans le chaos".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.