Angolagate : Charles Pasqua relaxé en appel

par BFMTV

L'ancien ministre de l'Intérieur, Charles Pasqua, a été relaxé ce vendredi par la cour d'appel de Paris dans l'affaire de l'Angolagate. Il était poursuivi pour trafic d'influence passif et recel d'abus de biens sociaux dans la vente d'armes à l'Angola.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.