Allergies et vaccin contre le Covid-19 : les 4 circonstances où il faut consulter un allergologue

par Le Parisien

Vous souffrez d’allergies alimentaires ou respiratoires ? Elles ne sont pas un obstacle à la vaccination contre le coronavirus, tient à rassurer Frédéric de Blay, président de la Fédération française d’allergologie qui nous a accordé une interview. Pour le pneumologue et allergologue du CHU de Strasbourg, il existe quatre situations qui doivent amener les patients à consulter leur allergologue : « les patients qui ont fait une réaction allergique à la première injection du vaccin contre le Covid-19, ceux qui ont eu une réaction sévère vis-à-vis d’un produit injectable, une réaction sévère vis-à-vis d’un vaccin ou vis-à-vis d’un médicament dont ils ont oublié le nom ». Si en revanche on est allergique aux poils de chat, aux acariens ou aux œufs, « il n’est pas nécessaire d’aller voir un allergologue », tient à préciser Frédéric de Blay.

L’une des hypothèses pour expliquer les cas de réactions allergiques constatés à travers le monde porte sur la présence dans les vaccins des deux substances : le PEG (polyéthylène glycol) et le polysorbate, que l’on retrouve dans les vaccins Pfizer & BioNtech et Moderna et AstraZeneca. « Pour l’instant, on n’en sait pas plus. Mais si vous êtes allergique au polyéthylène glycol (ou) au polysorbate, ça vaut la peine d’aller se faire tester chez son allergologue. », souligne le médecin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.