Alain Finkielkraut : "Il n'y a pas d'omerta" dans l'affaire Olivier Duhamel

par LCI

  • info

Dans "La Familia grande" (Ed. Seuil), la juriste Camille Kouchner accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’avoir eu des relations incestueuses avec son frère jumeau en 1988. Une affaire qui a poussé le politologue à démissionner de toutes ses fonctions. Pour Alain Finkielkraut, "il n'a pas seulement commis un acte répréhensible. Ce qu'il a fait est très grave, il est inexcusable". Toutefois, le philosophe et écrivain a indiqué être "contre un lynchage généralisé". Aussi il a estimé qu'"il n'y a pas d'omerta" dans cette affaire.Concernant les tensions aux États-Unis, notamment l'invasion du Capitole à Washington, Donald Trump ne serait pas le seul problème. Il y a aussi Twitter et Facebook. Le président américain sortant "ne peut plus s'exprimer sur les réseaux sociaux" en raison de la suspension de son compte. "C'est quand même embêtant, parce qu'on dit que le Capitole c'est la démocratie", a expliqué Alain Finkielkraut. "Si le pouvoir c'est maintenant les GAFA, si le pouvoir c'est Mark Zuckerberg, donc le Capitole aussi est renié, piétiné par ce genre de comportement", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.