Affaire Théo : «Pas de langue de bois dans ma ville», déclare le maire d'Aulnay-sous-Bois

par Le Parisien

« Je ne suis pas là pour jouer les justiciers, ni forcer la main de la justice ». Bruno Beschizza tient à préserver la présomption d'innocence des quatre policiers mis en examen dans l'affaire du viol présumé d'un jeune homme interpellé jeudi 2 février à Aulnay-sous-Bois. Pour autant, en apportant à plusieurs reprises son soutien à la famille de la victime, le maire LR de la commune se démarque des habituelles prises de paroles politiques dans ces affaires de violences policières.

http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Vos réactions doivent respecter nos CGU.