Affaire Daval : en France toute personne incriminée "a parfaitement le droit de changer de version" rappelle la magistrate Michèle Bernard-Requin

par BFMTV

À la suite du rebondissement de l'affaire Jonathann Daval, qui accuse désormais son beau-frère d'avoir étranglée Alexia, revenant ainsi sur sa version des faits, la magistrate et ancienne présidente de Cour d'Assises Michèle Bernard-Requin a rappelé la loi française, qui autorise les personnes mis en examen à changer de version des faits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.