Aéroclubs de Poitiers : la maire veut leur couper les ailes

par LCI

  • info

Sur ces avions, il n’est plus question de mettre les logos de la ville de Poitiers. Jean-Marie Arnault, président de l’aéroclub du Poitou à Biard (Vienne) explique : “C’est indécent de garder le logo de la ville, que l’on avait depuis x années”. Dans les deux aérodromes de la ville, c’est la douche froide, les subventions de la mairie seront réduites de moitié cette année 2021 et définitivement suspendues l’an prochain. La municipalité écologiste refusant désormais de financer des sports basés sur des ressources épuisables. Mais ce qui a fait bondir, c’est cette phrase prononcée pendant le conseil municipal alors que la maire, Léonore Moncond’huy, était interpellée par un défenseur de l’association “Rêves de gosses” qui permet à des enfants handicapés de voler : “Je pense que vous ne vous rendez pas compte aujourd’hui des rêves dont on doit préserver les enfants. L’aérien ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui ”. La formule a choqué. Dans un tweet, le ministre des Transports cite Saint-Exupéry : “Fais de ta vie un rêve”, tout en dénonçant des “élucubrations autoritaires et moribondes”. Pour les passionnés de l’avion, c’est l’incompréhension. Gérard Feldzer, expert en aéronautique déclare : “Je pense à une école d’ingénieurs à Poitiers qui fera des ingénieurs du futur pour des avions totalement décarbonés. Airbus est preneur. Donc c’est plutôt en opposition. C’est engager l’avenir dans une position qui n’est pas la bonne”. Actuellement, la maire reconnaît une maladresse, mais se justifie. “Je me suis toujours engagée dans l'Écologie, justement pour pouvoir offrir aux enfants des rêves à la fois désirables et responsables pour l’avenir. Donc, on ne peut absolument pas m’accuser de ne pas soutenir les rêves d’enfants”. Des arguments soutenus par le parti écologiste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.