Activité partielle de longue durée : que donne ce dispositif anti-licenciement ?

par LCI

  • info

À l'Hôtel Napoléon à Ajaccio, les onze salariés sont au chômage partiel pour les six prochains mois. Sandrine Ceccaldi, la directrice, pourra prolonger ce dispositif pendant deux ans. Quoi qu'il arrive donc, le réceptionniste sait qu'il ne perdra pas son travail. Il travaille 60% de ses heures habituelles et son salaire net a baissé de 1 750 à 1 600 euros. C'est l'État qui finance ce dispositif, une excellente mesure pour la directrice de l'hôtel.Au total, 500 000 salariés sont protégés par ce contrat passé avec l'État. Il pourrait à terme concerner 4,9 millions travailleurs des secteurs les plus touchés par la crise. Il y a le tourisme, la métallurgie, l'événementiel, la fabrication de meuble, la restauration collective ou encore l'aéronautique. Airbus, malgré un plan social, aurait ainsi sauvé 1 500 emplois. Chez ce sous-traitant aéronautique, les heures chômées ne sont pas des heures perdues. Quarante salariés ont déjà été formés. Des formations en grande partie financées par l'État, qui ont pour objectif de rendre les entreprises plus performantes quand la reprise économique sera au rendez-vous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.