Absence de cadre légal pour les essais cliniques sur des volontaires sains

par INA catalogue

  • info

Tout nouveau médicament doit obligatoirement être testé sur l'homme avant sa commercialisation. Quelques milliers de volontaires sains prêtent ainsi régulièrement leur corps à l'industrie pharmaceutique pour des essais cliniques.Ces volontaires signent un formulaire de consentement éclairé, mais en cas d'incident rien n'est prévu. Un volontaire sain déclare qu'il ne sent pas comme un cobaye et évoque sa rémunération. Le professeur Patrice JAILLON s'exprime au sujet de l'absence de cadre légal et du risque de condamnation en cas d'incident.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.