À Nantes et à Paris, des manifestants réclament "justice pour Théo"

par BFMTV

Pour la deuxième soirée consécutive, un rassemblement spontané a eu lieu, mercredi soir à Paris autour du métro Ménilmontant (20e arrondissement), pour réclamer "justice pour Théo", jeune homme de 22 ans victime d'un viol présumé lors de son interpellation par quatre policiers à Aulnay-sous-Bois, la semaine dernière. Les manifestants, qui étaient près de 200 au plus fort de la soirée, ont été dispersés par les CRS vers 20h30. À Nantes, un appel avait été également lancé sur les réseaux sociaux. Le cortège nantais, qui contenait 300 à 400 personnes, s'est élancé en début de soirée derrière une banderole "Solidarité avec Aulnay. Justice pour Théo". Les policiers, craignant des débordements, ont demandé aux manifestants de se disperser. Des gaz lacrymogènes ont été tirés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.