À la découverte de la baie de Somme, somptueuse au printemps

par LCI

  • info

À marée basse, la baie de Somme sort de sa torpeur. Le soleil d'avril encore timide la réveille doucement. Elle est une incroyable et irréelle échancrure de couleur émeraude, sertie par les deux cités que sont Saint-Valery-sur-Somme et Le Crotoy. Premier signe que le printemps s'installe, les moutons. Mais aussi et surtout les agneaux de prés salés de la baie de Somme, une espèce rare que l'on ne trouve que là-bas et au pied du Mont-Saint-Michel. D'avril à novembre, les bêtes vont brouter une herbe salée par les marées. "Pour les moutons qui sont élevés en baie depuis plusieurs générations, il n'y a pas de problème d'adaptation. Par contre, si vous mettez des brebis qui viennent de l'extérieur, qui ont été toujours habituées à manger de l'herbe douce, elles ont quand même beaucoup plus de difficultés à s'adapter", explique François Bizet, éleveur. L'agneau de la baie de Somme est une viande de qualité assez cher, bénéficiant d'un label AOP.Lorsque la baie commence à se remplir, nous partons dans une pirogue venue tout droit de Polynésie, baptisée le va?a. Dans le silence, nous avons essayé d'observer les phoques, qui sont très nombreux à se faire dorer la pilule. Certains viennent tout de même jouer avec nous. D'autres font ce que l'on appelle la banane. Ils relèvent au maximum la tête et la queue pour profiter jusqu'au bout du soleil, avant la marée haute. Plus de détails dans la vidéo ci-dessus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.