A la découverte de Fleury-devant-Douaumont : un village détruit qui a encore un maire

par LCI

  • info

Dans quelques jours, nous allons commémorer le 11 novembre et la fin de la Première Guerre mondiale. Une guerre qui est encore tellement visible dans l'Est de l'Hexagone. Certains villages, totalement détruits, ont encore une existence administrative. C'est une manière d'entretenir la mémoire de ces lieux à l'image de Fleury-devant-Douaumont (Meuse). Cette commune compte zéro habitant et 1 000 hectares de terrains rasés par des obus en 1916. Sous le sol, des milliers de corps et de bombes rendent la reconstruction du village impossible.Jean-Pierre Laparra, maire de Fleury-devant-Douaumont, n'a pas été élu, faute d'électeurs. Mais il a été nommé par le préfet pour perpétuer la mémoire du village. Contrairement à la chapelle de la commune, la mairie n'a jamais été reconstruite. Le reste des missions de Jean-Pierre Laparra se passe donc chez lui, à Verdun. Il conserve tous les documents administratifs du village. Et ceux-ci seront prochainement remis au département pour entretenir le souvenir de ces villages morts pour l'Hexagone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.