Virus: Taïwan approuve en urgence un vaccin de fabrication locale

Chargement en cours
Une fiole du vaccin de Medigen Vaccine Biologics Corp contre le Covid-19, connu sous le nom de MVC-COV1901, présenté au siège de l'entreprise, le 16 juin 2021 à Taipei
Une fiole du vaccin de Medigen Vaccine Biologics Corp contre le Covid-19, connu sous le nom de MVC-COV1901, présenté au siège de l'entreprise, le 16 juin 2021 à Taipei
1/2
© AFP, Sam Yeh
A lire aussi

publié le lundi 19 juillet 2021 à 12h29

Le gouvernement taïwanais a approuvé en urgence un vaccin de fabrication locale contre le coronavirus développé par la société taïwanaise Medigen, des experts affirmant qu'il aurait la même efficacité que le vaccin d'AstraZeneca.

Cette décision devrait permettre de doper les efforts de vaccination de l'île qui a peiné à s'approvisionner.

Le vaccin de Medigen Vaccine Biologics Corp, connu officiellement sous le nom de MVC-COV1901, n'a pas encore achevé les essais cliniques. Mais il a donné des résultats prometteurs le mois dernier lors de ses essais de phase 2.

Le ministère taïwanais de la Santé a indiqué lundi qu'un panel d'experts avaient donné la veille son feu vert à son utilisation, qui pourrait débuter en août.

Aucun détail n'a été donné sur son efficacité mais le ministère de la Santé a indiqué que les effets du MVC-COV1901 en termes d'anticorps n'étaient "pas pires que ceux du vaccin Oxford-AstraZeneca que la population a reçue".

"Il n'y a aucune inquiétude majeure pour la santé publique", a-t-il ajouté.

Le ministre de la Santé Chen Shih-chung a expliqué qu'il faudrait "du temps pour développer les capacités de production" mais ajouté que de premiers stocks pourraient être disponibles en août.

Il s'agit d'un vaccin "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Il sera prescrit en deux injections pour les plus de 20 ans.

Le gouvernement a signé des contrats pour acheter cinq millions de doses du vaccin de Medigen, et autant d'un autre fabricant local, United Biomedical, qui n'a pas encore reçu l'approbation officielle.

Taïwan avait été salué en 2020 pour avoir été l'un des territoires les plus efficaces face à la pandémie, grâce à des contrôles de quarantaine très stricts, une stratégie sans faille de traçage des cas, et un respect scrupuleux des règles sanitaires par la population.

Mais l'île connaît depuis mai un regain épidémique. Le coronavirus y a contaminé 15.000 personnes, dont près de 800 sont décédées.

Taipei a depuis des mois toutes les peines du monde à fournir des vaccins à ses 23,5 millions d'habitants, dont seulement 14% sont vaccinés, selon le ministère de la Santé.

La précarité de sa position diplomatique sur la scène internationale n'a fait que compliquer sa tâche.

Taïwan n'avait obtenu que 726.000 doses avant de recevoir récemment des dons de 2,5 millions de doses des Etats-Unis et de 2,37 millions du Japon.

Alors que Taipei et Pékin s'accusaient mutuellement de bloquer un accord sur les vaccins, Foxconn et Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) sont entrés en scène avec une solution qui permet aux deux rivaux de sauver la face. 

Les deux géants ont signé des contrats pour acheter chacun cinq millions de doses du vaccin Pfizer-BioNTech à un distributeur chinois et les donner aux autorités taïwanaises.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.