Société

La femme d'Hugo Lloris "refusée" aux urgences ? Furieux, l'hôpital dément !

Sur Instagram, la femme de l'ancien gardien de l'équipe de France Hugo Lloris a affirmé avoir été "refusée" aux urgences de la polyclinique Saint-Jean, à Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes. Une version démentie par la direction de l'établissement, rapporte Le Figaro, jeudi 6 juillet.

La polyclinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer et la femme d'Hugo Lloris au cœur d'un imbroglio. Marine Lloris, la femme de l'ex-gardien de l'équipe de France de football, a indiqué sur Instagram avoir été "refusée" aux urgences, dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 juin. Contacté par Le Figaro, l'établissement privé des Alpes-Maritimes a évoqué un "non-événement", jeudi 6 juillet.

Souffrant d'une "allergie sérieuse qui se propageait rapidement", la femme du champion du monde 2018 s'était rendue aux urgences, aux alentours de minuit, la semaine dernière. "Mais on a refusé de me soigner. Deux infirmières m'ont traitée avec mépris et m'ont parlé avec arrogance parce que je n'avais rien à faire sans numéro de sécurité sociale", a affirmé sur les réseaux sociaux la femme âgée de 36 ans, qui vit à Londres avec son époux.

"Ce n'est pas un problème de carte vitale"

La version de Marine Lloris est contestée par la polyclinique Saint-Jean. "Jeudi soir, vers minuit, il y avait déjà douze patients, dont cinq en situation instable et un dans un état critique. On a indiqué à Madame Lloris qu'elle ne pourrait pas être prise en charge immédiatement, et celle-ci n'a pas souhaité attendre. Elle est donc partie", a déclaré Alexandra Cittadini, la présidente de l'établissement, auprès du Figaro.

"Ce n'est pas un problème de carte vitale ou financier, on prend tout le monde, même les gens qui viennent en maillot de bain et sans papiers sur le moment", a précisé à nos confrères Alexandra Cittadini, évoquant des "critères de gravité" dans la prise en charge des patients. Des propos qui ont fait à nouveau réagir Marine Lloris sur Instagram. "La direction de la clinique réécrit l'histoire", a accusé l'épouse du gardien originaire de Nice.

publié le 6 juillet à 13h40, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux