Société

Elon Musk : son entreprise Neuralink va pouvoir tester des implants sur des humains

Aux Etats-Unis, l’entreprise Neuralink a annoncé ce vendredi 26 mai qu’elle avait reçu l’autorisation pour tester des implants sur des humains.

La start-up de biotechnologie Neuralink, propriétaire d’Elon Musk, a annoncé, vendredi 26 mai, avoir obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA), l’agence américaine du médicament, pour débuter des essais cliniques d’implants dans les cerveaux humains. L’entreprise explique cela par un but thérapeutique, rapporte RTL.

L’implant prendrait la forme d’une puce électronique chargée d’électrodes, cousue à la surface du cerveau par un robot. Grâce à des ordinateurs, il serait ensuite capable d’analyser l’activité cérébrale. L’objectif serait de restaurer les fonctions des personnes atteintes de maladies dégénératives.

Neuralink veut aller encore plus loin

L’agence d'Elon Musk avait déjà testé son dispositif sur des animaux. La technologie pour les humains a déjà été développée par d’autres laboratoires et 42 personnes possèdent déjà ce type d’implant dans leur tête. Mais selon le nouveau directeur général de Twitter, Neuralink a vocation à aller plus loin et devrait “améliorer” les fonctions physiques des personnes implantées, grâce à des mises à jour régulières des implants.

publié le 26 mai à 20h45, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux