Covid-19: une importante cargaison d'oxygène médical envoyée au Pérou

Chargement en cours
Des personnes attendent de faire remplir des bonbonnes d'oxygènes, le 25 février 2021 à Villa El Salvador, au sud de Lima
Des personnes attendent de faire remplir des bonbonnes d'oxygènes, le 25 février 2021 à Villa El Salvador, au sud de Lima
1/2
© AFP, ERNESTO BENAVIDES

, publié le samedi 27 février 2021 à 12h57

Une première cargaison d'oxygène à usage médical a été envoyée par le Chili pour les malades du Covid-19 à son voisin du Pérou, où la demande pour ce gaz a explosé à l'image de plusieurs pays d'Amérique latine durant la deuxième vague de la pandémie.

"Les 40 premières tonnes d'oxygène importées du Chili se trouvent déjà dans notre territoire", s'est réjoui le président péruvien Francisco Sagasti, dans un message publié vendredi sur Twitter.

Près de 200 personnes par ont succombé à la maladie, soit quatre fois plus qu'en décembre, au Pérou où les pénuries d'oxygène ont entrainé un délai de quatre jours d'attente pour obtenir des recharges. La demande pour ce gaz a augmenté de 200% depuis le début de la deuxième vague.

"Nous sommes reconnaissants envers notre pays frère du sud pour leur volonté de nous venir en aide", a déclaré M. Sagasti, en précisant qu'une cargaison similaire serait importée chaque semaine durant cette épisode d'urgence sanitaire.

Cette première livraison, qui a été acheminée par camions, sera destinée à six hôpitaux de la capitale Lima et de localités voisines.

Le Pérou compte actuellement près de 100.000 personnes malades du Covid-19, dont 15.000 sont hospitalisés, provoquant une saturation des services de santé dans ce pays de 33 millions d'habitants où quelque 1,3 million de cas de contamination avérée et plus de 45.000 décès ont été enregistrés depuis le début de la pandémie, selon des chiffres officiels.

Le manque d'oxygène médical touche plusieurs autres pays de la région, dont le Brésil, deuxième nation la plus endeuillée de la planète par le nouveau coronavirus, ainsi que la Colombie et l'Argentine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.