Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

, publié le mardi 09 juin 2020 à 19h00

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

- La situation "s'aggrave" -

Le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus a estimé lundi que la situation "s'aggravait" dans le monde, mettant en garde contre tout laisser-aller.

"Bien que la situation en Europe s'améliore, dans le monde elle s'aggrave", a-t-il  déclaré lors d'une conférence de presse virtuelle à Genève.

- Plus de 404.000 morts


La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 404.245 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 19H00 GMT.

Plus de 7 millions de cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis ont recensé 110.771 décès. Viennent ensuite le Royaume-Uni avec 40.597 morts, le Brésil avec 36.455 morts, l'Italie avec 33.964 morts, et la France avec 29.209 morts.

- Pire crise depuis 150 ans -

La crise engendrée par la pandémie de Covid-19 est la plus vaste par le nombre de pays qui vont se retrouver en récession, depuis la Grande Dépression des années 1870, a souligné lundi la Banque mondiale.


L'économie planétaire doit se contracter de 5,2% cette année, du jamais vu depuis la Seconde Guerre mondiale. De 70 à 100 millions de personnes pourraient basculer dans l'extrême pauvreté, selon les prévisions de cette institution.

- Etats-Unis: récession et déconfinement -

Frappés de plein fouet par la crise du Covid-19, les Etats-Unis sont entrés en récession en février après 128 mois d'expansion, a annoncé lundi le comité de datation des cycles économiques du National Bureau of Economic Research, qui fait référence en la matière.

Parallèlement la ville de New York qui a été durant des semaines l'épicentre de l'épidémie, a entamé lundi un déconfinement progressif, limité dans une première phase à la construction et au secteur manufacturier.

- Pakistan: plus de 100.000 cas -

Le Pakistan a dépassé officiellement le cap des 100.000 malades du nouveau coronavirus, chiffre bien en-deçà de la réalité, alors que les hôpitaux commencent à être saturés. 

La létalité de la maladie reste toutefois faible (2.067 décès officiels) dans ce pays aux infrastructures sanitaires en déshérence.

Le Premier ministre Imran Khan s'est depuis le début opposé à un confinement des villes qui, selon lui, permet de "sauver les gens du coronavirus, mais les fait mourir de faim". Il a déclaré lundi qu'il s'attendait à ce que le virus atteigne un pic "vers la fin juillet, suivi d'une baisse progressive".

- Russie: fin de confinement à Moscou -

La Russie a allégé plusieurs des mesures prises contre l'épidémie. A Moscou, le maire Sergueï Sobianine a annoncé la fin du confinement pour les habitants, avec la fin des laissez-passer obligatoires. Parallèlement, les frontières du pays, fermées depuis  mars, ont été partiellement rouvertes.

- Royaume-Uni: la décrue -

Le Royaume-Uni a dénombré lundi 55 morts supplémentaires de personnes testées positives au nouveau coronavirus, le plus faible bilan depuis le 22 mars. Avec 40.597 morts, le Royaume-Uni reste cependant le deuxième le plus endeuillé au monde par la pandémie, derrière les Etats-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.