Coronavirus : le point sur la pandémie dans le monde

Chargement en cours
Un employé de la Défense s'entraîne dans un centre de formation pour effectuer des tests de dépistage au Covid-19, à Hilversum, aux Pays-Bas le 1er décembre 2021
Un employé de la Défense s'entraîne dans un centre de formation pour effectuer des tests de dépistage au Covid-19, à Hilversum, aux Pays-Bas le 1er décembre 2021
1/3
© AFP, Remko de Waal, ANP
A lire aussi

publié le jeudi 02 décembre 2021 à 10h19

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Omicron aux Etats-Unis, Emirats et Arabie saoudite -

Les Etats-Unis, l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis ont rejoint mercredi les pays de plus en plus nombreux ayant confirmé au moins un cas du nouveau variant Omicron.

Aux Etats-Unis, il s'agit d'un individu entièrement vacciné revenant d'Afrique du Sud, ont annoncé les autorités sanitaires américaines. En Arabie saoudite, le variant a été détecté chez un citoyen saoudien revenant d'un pays d'Afrique du Nord, et aux Emirats chez une "femme africaine venant d'un pays africain via un pays arabe".

- 114 millions de vaccins supplémentaires au Royaume-Uni -

Le gouvernement britannique a annoncé mercredi acquérir 114 millions de nouvelles doses des vaccins contre le Covid-19 de Pfizer/BioNTech et de Moderna pour poursuivre sa campagne d'immunisation en 2022 et 2023 face à de nouveaux variants comme Omicron. 

- L'OMS met en garde contre un "cocktail toxique" -

Le monde fait face à un "cocktail toxique" à cause de l'insuffisance de la couverture vaccinale contre le Covid-19 et du niveau de dépistage, a mis en garde le chef de l'OMS mercredi, assurant qu'il s'agissait d'un terrain propice pour les variants.

"La fin de la pandémie n'est pas une question de chance, c'est une question de choix", a déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

- Ursula von der Leyen pour une "discussion" sur la vaccination obligatoire -

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé que l'UE devrait avoir dès maintenant une "discussion" sur la vaccination obligatoire, tout en soulignant qu'une telle décision relevait des Etats membres.

Elle a aussi annoncé que la version pour enfants du vaccin contre le Covid de Pfizer/BioNTech serait disponible à partir du 13 décembre. L'agence européenne chargée des épidémies a recommandé mercredi de vacciner les cinq-onze ans.

- Danemark : record absolu de cas de Covid -

Le Danemark a enregistré mercredi un nombre record de nouveaux cas de Covid-19, avec 5.120 contaminations ces dernières 24 heures, quelques jours après l'introduction de nouvelles restrictions visant à juguler la nouvelle vague.

Les autorités sanitaires ont décidé d'introduire un test obligatoire pour les voyageurs en provenance de Doha et de Dubaï, après la détection au Danemark d'un cas du nouveau variant Omicron chez une personne de retour du Qatar.

- Menace pour la reprise économique mondiale -

Le variant Omicron "pourrait représenter une menace pour la reprise" économique mondiale, a averti Laurence Boone, la cheffe économiste de l'OCDE.

"La priorité demeure de s'assurer que les vaccins sont produits et distribués le plus rapidement possible à travers le monde, y compris les doses de rappel", estime l'organisation.

- Suspension des réservations vers le Japon -

Le Japon a demandé aux compagnies aériennes de suspendre toutes les nouvelles réservations à destination de son territoire pendant une durée d'un mois, face aux craintes concernant le variant Omicron.

- Plus de 5,2 millions de morts -

La pandémie a fait au moins 5,2 millions de morts morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi mercredi par l'AFP à partir de sources officielles.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 782.056 morts, devant le Brésil (614.964), l'Inde (469.247), le Mexique (294.246) et la Russie (276.419).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.

burx-paj-acm/mw/bds/nzg/alc

Vos réactions doivent respecter nos CGU.