Coronavirus: le point sur la pandémie

Chargement en cours
Des toursites, certains portant le masque et d'autres non, visitent le Mémorial de Lincoln à Washington, aux Etats-Unis le 14 mai 2021
Des toursites, certains portant le masque et d'autres non, visitent le Mémorial de Lincoln à Washington, aux Etats-Unis le 14 mai 2021
1/3
© AFP, JIM WATSON
A lire aussi

publié le samedi 15 mai 2021 à 04h07

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- Levée du masque aux Etats-Unis -

La levée par les autorités sanitaires américaines de la recommandation du port du masque pour les personnes vaccinées contre le Covid-19 a pris par surprise les responsables locaux, experts et entreprises aux Etats-Unis, provoquant vendredi de vifs débats et une certaine confusion dans le pays.


Plusieurs enseignes américaines de la distribution, comme le géant Walmart ou les supermarchés à bas prix Costco, ont annoncé vendredi que le masque n'est désormais plus obligatoire dans leurs magasins mais qu'il reste de rigueur lorsque la législation locale impose toujours de le porter.

La principale agence fédérale de santé publique des Etats-Unis (CDC) a en effet affirmé jeudi que toute personne complètement vaccinée pouvait désormais s'affranchir de porter le masque, sauf dans les transports et les hôpitaux. Mais chaque Etat, comté ou même ville peut décider de maintenir l'obligation.

- La 2e année de pandémie plus mortelle -

La deuxième année de la pandémie est en passe de faire plus de morts que l'an dernier, a prévenu vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le patron de l'OMS a en outre appelé les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents et faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux pays défavorisés.

- Réouverture au Portugal -

Des centaines de vacanciers britanniques sont attendus dès lundi au Portugal pour profiter de la levée des restrictions aux voyages accordée par Lisbonne à son premier marché touristique, une aubaine pour une filière sinistrée par la pandémie de Covid-19.

- Pérou: pas de marché noir selon les autorités -

Le ministère de la Santé péruvien a réfuté vendredi toute existence d'un marché noir de vaccins contre le coronavirus à l'issue de son enquête sur des suspicions de vaccination de patients avec des seringues vides.

Le ministère de la Santé s'était saisi mardi de trois cas où "apparemment, les seringues pour la vaccination n'étaient pas chargées avec la dose contre le Covid-19" et avait "ouvert une enquête pour déterminer s'il y a une responsabilité du personnel de santé ou si ce sont des événements fortuits".

- GB: plan de déconfinement perturbé ? -

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a prévenu vendredi que le variant indien risquait de perturber la poursuite du déconfinement en Angleterre s'il continuait à s'y propager. 

Le nombre de cas attribué au variant indien au Royaume-Uni a grimpé de 520 la semaine dernière à 1.313 cette semaine.

- Japon: état d'urgence étendu -


Le Japon a étendu vendredi l'état d'urgence sanitaire à trois départements supplémentaires face à la recrudescence de la pandémie, à dix semaines seulement de l'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, ville où l'état d'urgence est déjà appliqué depuis le 25 avril.

"Les athlètes ont besoin d'une décision" ferme sur le maintien des Jeux olympiques de Tokyo, a déclaré vendredi la star du tennis Roger Federer, ajoutant qu'il comprendrait tout à fait si l'évènement, déjà reporté d'un an, était finalement annulé.

- Plus de 3,3 millions de morts -

La pandémie a fait plus de 3,346 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à la mi-journée.

Après les Etats-Unis (585.222 décès), les pays comptant le plus de morts sont le Brésil (432.628), l'Inde (262.317), le Mexique (219.901) et le Royaume-Uni (127.651).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.