Bravant le Covid, les Bulgares retrouvent les pistes de danse

Chargement en cours
Soirée en discothèque, le 30 avril 2021 à Sofia, en Bulgarie
Soirée en discothèque, le 30 avril 2021 à Sofia, en Bulgarie
1/2
© AFP, Nikolay DOYCHINOV
A lire aussi

publié le vendredi 30 avril 2021 à 16h29

Sofia a retrouvé jeudi soir une ambiance de fête: les discothèques, fermées dans la plupart des pays de l'UE, ont rouvert en Bulgarie avant les célébrations de la Pâques orthodoxe malgré une pandémie de Covid-19 meurtrière.

"Honnêtement, je ne peux pas croire que je suis en boîte de nuit après tout ce qui s'est passé. C'est comme un rêve!", lançait enthousiaste à l'AFP, Sabrina, 22 ans, chevelure blond cendré et ongles rouges manucurés.

Forcés de baisser le rideau fin octobre, les établissements nocturnes attendaient impatiemment la réouverture, autorisée à 50% de leur capacité, mais gardent la tête froide alors que le nombre de nouvelles contaminations est toujours élevé.

"Nous restons aux aguets de ce qui va arriver", explique à l'AFP Krastyo Entchev, gérant d'une discothèque du centre de la capitale, où se pressaient une centaine de fêtards.

"J'espère que les gens vont s'amuser, c'est le plus important. Ils nous manquaient", sourit-il.

Pour toutes mesures de sécurité, du gel hydroalcoolique et une prise de température à l'entrée. Mais une fois à l'intérieur, pas de masques obligatoires, sous la lumière stroboscopique et aux sons d'une musique assourdissante.

Gabriela, 20 ans, ne "s'inquiète absolument pas". "Je ne crois pas vraiment à la gravité de cette épidémie", assure cette étudiante. 

De son côté, Yordan Kolev n'est pas aussi rassuré même s'il est ravi de retrouver ses amis. "Nous ne resterons pas si c'est bondé ou pas aéré", confiait ce technicien de 34 ans à l'AFP, avant de se rendre dans un autre lieu nocturne de Sofia. 

"Avec tout ce monde qui a souffert pendant l'hiver, j'espère qu'on a pris conscience du danger", dit-il, se souvenant de l'insouciance estivale dans les stations balnéaires de la mer Noire.

Près de 16.400 personnes sont décédées du coronavirus dans ce pays de 6,9 millions d'habitants, soit le troisième taux de mortalité de l'UE derrière la Hongrie et la République tchèque, selon une base de données de l'AFP.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.