Au Texas, la dernière volonté d'une mère, vaccino-sceptique: vacciner ses enfants

Au Texas, la dernière volonté d'une mère, vaccino-sceptique: vacciner ses enfants
Une femme se fait vacciner contre le Covid-19, le 5 février 2021 à League City, au Texas

publié le jeudi 19 août 2021 à 18h05

"Je t'en prie, assure-toi que mes enfants soient vaccinés". Une Américaine a relaté la tragique histoire de sa cousine et de son mari, sceptiques sur la vaccination, décédés du Covid à deux semaines d'intervalle, laissant leurs quatre enfants orphelins.

Ce sont les mots de Lydia Rodriguez à sa soeur juste avant qu'elle ne soit intubée, a raconté aux médias américains Dottie Jones, convaincue que sa cousine serait toujours en vie si elle avait été vaccinée.

Lydia Rodriguez, 42 ans, est morte lundi deux semaines après son mari, Lawrence, 49 ans, après plusieurs semaines d'hospitalisation.

Ils vivaient à La Marque, au Texas, l'un des plus grands Etats du pays qui connaît une hausse importante du nombre d'hospitalisations et qui reste à la traîne en matière de vaccination combinée à une pénurie de personnel qualifié dans les hôpitaux.

Selon Dottie Jones, Lydia Rodriguez avait changé d'avis sur la vaccination. Mais, à ce moment-là, elle était déjà en soins intensifs. 

Mme Jones, qui a organisé une collecte de fonds pour venir en aide aux enfants du couple a décidé de rendre public ce drame car "c'est l'authentique histoire de ce qui peut arriver", a-t-elle confié à la chaîne locale ABC13, reprise par d'autres médias américains et sur les réseaux sociaux. 

"Je n'essaie pas d'effrayer les gens, je veux juste que les gens comprennent que ce virus est réel et que ce variant Delta est plus brutal que tout ce que nous avons connu" jusqu'ici, a-t-elle ajouté.

"Cela me brise le cœur, que les gens croient en la désinformation. La désinformation tue des gens, et nous devons faire connaître la vérité", a-t-elle martelé.


Le variant Delta est devenu la souche dominante du Covid-19 au Texas, qui connaît une augmentation alarmante des décès affectant largement les personnes non vaccinées. 

Signe encourageant néanmoins, les données de l'Etat montrent qu'au cours des dernières semaines, la vaccination s'est accélérée. 

Ainsi, près de 55% de la population éligible aux vaccins (12 ans et plus) de l'Etat sont entièrement vaccinés et près de 66% ont reçu au moins une dose.

Cela reste toutefois inférieur à la moyenne nationale, avec 59,6% de la population américaine complètement vaccinée et 70,2% ayant reçu au moins une dose, selon les données des Centres de prévention et de contrôle des maladies (CDC), principale agence sanitaire des Etats-Unis. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.