Une animatrice raconte son "calvaire" avec Jean-Pierre Foucault

Une animatrice raconte son "calvaire" avec Jean-Pierre Foucault©Wochit

6Medias, publié le jeudi 29 mars 2018 à 14h20

Animatrice actuelle de La maison des Maternelles sur France 5, Agathe Lecaron raconte dans une interview à Paris Match sa première rencontre avec son "idole" Jean-Pierre Foucault. Et ne cache pas sa déception.

L'animateur historique de Qui veut gagner des millions ? n'a pas gagné une amie sur ce coup-là.

Interviewée par Paris Match, l'animatrice de La maison des Maternelles Agathe Lecaron a fait part de sa déception lors de sa première rencontre avec la vedette du petit écran Jean-Pierre Foucault. L'histoire était pourtant belle au départ : celle qui considérait l'animateur comme son "idole", petite, "décortique ses gestes, l'imite devant miroir, [s'] entraîne à poser les mêmes questions". en d'autres termes elle est la "plus grande fan" de Jean-Pierre Foucault.



Agathe Lecaron assiste même, dans le public, à plusieurs émissions de l'animateur sans oser lui parler. Quelques années plus tard, elle se fait remarquer par Frédéric Pedraza, producteur de l'émission Sacrée Soirée. On est en 2008, et Agathe Lecaron voit un rêve se réaliser, celui de co-animer une émission avec Jean-Pierre Foucault. "En le voyant, j'arrive à peine à balbutier trois mots. est comme je me l'étais imaginé : bienveillant et sympathique", explique-t-elle à Paris Match.

Mais le rêve est de courte durée, et Agathe Lecaron voit "on duo de rêve transformé en fiasco". "Nous prenons l'antenne. Dès les premières minutes, c'est le cauchemar. Jean-Pierre me pique toutes mes répliques, me coupe la parole", raconte l'animatrice. Et de poursuivre : "Je me tiens debout à ses côtés, inexistante. Je me sens mal, bête et, surtout, très seule. Quand la caméra s'éteint, le calvaire prend fin, mais ma déception est immense". Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle n'aura pas passé une sacrée soirée avec Jean-Pierre Foucault.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.