Un chroniqueur de TPMP menacé de mort

Un chroniqueur de TPMP menacé de mort©Wochit
A lire aussi

6Médias, publié le mardi 12 juin 2018 à 21h40

Le journaliste médias Maxime Guény a confié avoir reçu des messages très menaçants sur les réseaux sociaux.

La télévision expose ceux qui y figurent. Célébrité qui rime avec des fans, mais aussi avec ce qu'on appelle des "haters".

Des personnes qui cultivent de l'inimitié envers les stars, voire de la haine. Et l'explosion des réseaux sociaux n'a pas arrangé les choses bien au contraire. Désormais, sur Twitter ou Facebook, les téléspectateurs peuvent s'adresser directement à leurs vedettes favorites, tant pour des messages d'admiration que pour des insultes ou des menaces.

Invité sur radio Swift en direct, le chroniqueur de TPMP Maxime Guény a confié avoir reçu de nombreux messages haineux. "C'est 'je n'aime pas ta gueule, je n'aime pas ta voix, je ne te supporte pas'. Ne viens pas sur mon compte, alors, mec !", a expliqué celui qui fait partie de l'une des émissions les plus exposées du PAF.



De nombreuses arnaques provoquent la colère

La solution dans ce genre de cas est de bloquer la personne sur Twitter et la signaler, voire de déposer plainte. "Si ce sont des menaces de mort, effectivement, tu bloques, tu supprimes et tu signales. J'en ai déjà eu sur les réseaux sociaux. Le mec me dit : 'Petit salopard, j'ai pas reçu l'iPhone que tu m'as vendu.' J'ai reçu de vraies menaces. Je leur réponds qu'ils se sont fait avoir'", indique Maxime Guény.

En effet, les arnaques pullulent sur les réseaux sociaux. De faux comptes aux noms de célébrités de la télévision promettent d'offrir des cadeaux coûteux. Mais les présents n'arrivent jamais. Agathe Auproux, camarade de Maxime Guény sur TPMP, en a témoigné également. "Communiqué officiel de la part de la vraie Agathe Auproux. (...) Je ne vends pas d'iPhone. Ni dans le 13e, ni sur Insta", avait-elle publié.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU