Thé ou café : Véronique Sanson a fait un pacte avec sa sœur pour mourir digne

Thé ou café : Véronique Sanson a fait un pacte avec sa sœur pour mourir digne©Non Stop Zapping
A lire aussi

Source : Non Stop Zapping, publié le dimanche 07 mai 2017 à 09h18

Ce samedi 6 mai, Véronique Sanson était l'invitée de Catherine Ceylac dans l'émission "Thé ou Café". Alors que la chanteuse sera prochainement de retour sur scène, Véronique Sanson a abordé un sujet qui lui tient à cœur : celui de l'euthanasie.

De confidence en confidence, elle a même confié avoir fait un pacte avec sa sœur pour mourir digne. Non Stop Zapping vous en dit plus.



Les fans de Véronique Sanson doivent être aux anges. En effet, après la sortie de son quinzième album "Dignes, Dingues, Donc... " en novembre dernier, la chanteuse signera son grand retour sur scène cet été. Et si la chanteuse a toujours trouvé le moyen de faire de la musique, Véronique Sanson a cependant une grande blessure en elle, la mort de ses parents. Alors que ces derniers sont décédés il y a déjà plus d'une dizaine d'années, l'interprète de "Quelques mots d'amour" a expliqué toujours ressentir ce manque. Des parents qu'elle a tant aimés, si bien qu'elle a accepté en quelque sorte, de les aider à mourir. Et c'est en toute franchise face à Catherine Ceylac, que Véronique Sanson s'est confiée sur le sujet.

"On sait très bien ce qu'on fait si l'autre tombe dans une maladie"
"Moi, quand on me dit : J'en ai marre, j'ai vécu une vie merveilleuse, j'en peux plus, je veux partir, j'ai mal partout. La moindre des choses, c'est de le faire." Fidèle à elle-même, c'est donc très honnête que Véronique Sanson a ensuite abordé le sujet de l'euthanasie. Sujet qu'elle trouve encore bien trop hypocrite en France. Et si Véronique Sanson va bien, la chanteuse a confié avoir réalisé un pacte avec sa sœur en cas de maladie grave. "On a un pacte avec ma sœur, on sait très bien ce qu'on fait si l'autre tombe dans une maladie pas passible."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU