Télévision : le jour où Drucker a voulu tout plaquer

Télévision : le jour où Drucker a voulu tout plaquer©Wochit

, publié le dimanche 07 octobre 2018 à 16h45

Dans un entretien accordé au Journal du dimanche, Michel Drucker revient sur ce moment où il a voulu mettre un terme à sa carrière de présentateur.

Figure emblématique du paysage audiovisuel français, Michel Drucker légende la vie des célébrités depuis 55 ans. Mais la carrière de l'animateur vedette a bien failli prendre fin il y a peu.

Dans un entretien accordé au JDD, le journaliste âgé de 76 ans revient sur un aparté avec la direction de France Télévisions. "Oui, j'ai failli jeter l'éponge. Quand on m'a dit l'hiver dernier, dans les étages dirigeants de France Télévisions, qu'il fallait rajeunir les marques, j'ai compris que la télé se mettait, elle aussi, à l'heure du 'dégagisme', confie-t-il. J'ai donc voulu m'arrêter, ne pas disputer la course de trop."



L'animateur de Champs-Elysées, Studio Gabriel ou bien encore Vivement dimanche a finalement été retenu in extremis par Takis Candilis, en charge des programmes à France Télévisions. « Arrête de faire une parano ; je te redonne le dimanche », lui aurait lancé le patron des contenus de la chaîne alors que Laurent Delahousse avait récupéré le créneau de Michel Drucker avec son émission 19h le dimanche. Faute d'audience, France 2 a finalement précipité l'arrêt de l'émission. En 2003 déjà, Michel Drucker avoue avoir songé arrêter sa carrière après le décès de son frère, Jean, Président de la chaîne M6. Terrorisé à l'idée de ne plus faire de télévision, l'icône du petit écran se raccroche à cette phrase lancée par Patrick Poivre d'Arvor à son départ de TF1, en 2008 : "La télé, c'est le nombril de la démocratie, mais pas son sens de gravité..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.