Ruiné et à la rue, l'étonnante révélation de Gilbert Montagné

Ruiné et à la rue, l'étonnante révélation de Gilbert Montagné©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 30 novembre 2017 à 17h09

Gilbert Montagné, obligé de faire la manche. Si la star des années 80 devrait cartonner aux Folies Bergères à Paris les 4 et 5 décembre prochain, l'artiste n'oublie pas ses débuts plus compliqués.

En 1970, après un échec en France, il décide de tenter une carrière aux États-Unis. Un rêve américain qui s'est transformé en cauchemar, car l'artiste reconnait avoir "connu des périodes difficiles".



"Pendant deux jours, à Miami, j'ai même fait la manche. Je n'avais plus rien. Je n'ai jamais su gérer l'argent. Ça, c'est un handi­cap, un vrai", explique dans Paris Match celui qui précise ne pas avoir utilisé sa cécité pour susciter de la pitié. "J'avais une boîte de Nescafé devant moi, avec deux, trois pièces. Je m'en servais comme percus­sion. J'ex­pliquais mes problèmes en chan­son", raconte dans Paris Match l'interprète du tube "On va s'aimer". "Je suis un musi­cien. Trou­vez-moi un job, je veux travailler", chantait-il dans les rues de Miami.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.